Discussion de comptoir sur la Joie, en l’an du Verseau

Dite Madame, c’est quoi la Joie pour vous ?

La Joie … c’est cette certitude de ne pas être seul,

Un sentiment de plénitude.

Un rythme calme et soutenant,

Qui nous élève et nous relie.

 

Et vous Monsieur, comment vivez-vous la Joie ?

Pour moi c’est un geste puissant qui nous pousse en avant,

Vers une direction à suivre.

Une direction unique,

L’essence même du vivant.

 

Et pour vous Mademoiselle ?

C’est le flux, le mouvement !

Cette boussole intérieure,

Cette intelligence du vivant

C’est l’exactitude lumineuse de la vie qui se joue.

 

Mais dit, grand-mère, toi qui connais la Vie depuis longtemps, dis-nous, pourquoi la Joie ?

Mais parce qu’elle nous permet de rester en vie, ici, sur Terre, dans la matière.

Elle nous pousse à donner le meilleur de nous, à déployer nos qualités au service du vivant.

Toutes les joies, petite ou grande, sont des pierres précieuses sur notre chemin,

Elles nous guident pour aller, ensemble, vers une Joie plus grande.

Mais attention ! Les pierres précieuses ne se conservent pas,

Laissons les pour les suivants,

Continuons à chercher ensemble des pierres plus subtiles et collective.

 

Dis-moi Grand-père, moi qui grandis doucement, quand je marche dans ce monde, je vois des enfants qui meurent, des hommes tristes, des femmes en colère et des vieux blessés. Comment fais-tu, toi, face à tout ça pour garder la Joie ?

Je peux comprendre et aimer chaque proposition d’évolution qui s’offre.

Je vois la beauté de l’ordre qui se cherche à travers le chaos. L’émergence de l’unité.

J’ai appris à aiguiser mon œil, la tête et le cœur ouvert.

Précisément, patiemment, j’ai appris à regarder les causes plus que les effets.

Mais oui, je souffre avec mes frères …

Et de cette souffrance, je prends ma place, engagée fermement du côté de l’unité.

 

Et toi petite fille. Je te vois te relever mille fois de tes chutes le sourire aux lèvres. Je te vois t’émerveiller devant le vol de l’hirondelle dans le ciel. Chacune de tes journées est teintée de Joie. Comment fais-tu pour garder cette permanence-là ?

C’est tellement simple

Je n’ai pas besoin de mot

Puisque je suis la Joie et que la Joie est moi !                 

 

Nous sommes la Joie ! 

 

                                                                                    Texte inspiré d'un travail de groupe ; écrit par AnG - juillet 2021