Le contentement 

 

 

Recherché depuis la nuit des temps, 

le contentement semble si partiel et jamais vraiment franc.  

L’humain explore sans cesse ses besoins et ses envies,

car dès qu’une satisfaction arrive, une autre envie est déjà ressentie. 

 

La recherche du contentement ”parfait” nous fait tourner en rond,

Courir, ajuster, vouloir que cela change… si souvent sans fond.  

La personnalité trouvera à chaque tournant des choses à redire, 

Voudra trouver la solution, à elle seule, pour grandir. 

 

Et pourtant accepter ce qui est, dans le monde des formes, telles qu’elles sont, 

être en paix avec son passé et son présent, 

cette attitude est un véritable premier pas,

pour devenir toute ouïe à ce qui se propose au-delà. 

 

Et là! EUREKA! 

 

Les formes ne sont que le fruit, l’effet de causes plus subtiles. 

Toute situation formelle, aussi agréable que détestable, est la plus fertile,

pour nous aider à prendre conscience de ce qui a vraiment de l’importance. 

Rien ne sert de vouloir changer, sans s’occuper du joyau de la conscience. 

 

Le contentement est la porte du monde causal, 

qui lui, ne résonne que sur une note globale. 

Encore faut-il écouter ce qui se propose,

pour ressentir et percevoir ce qui pousse. 

 

Au-delà d’une tension individuelle 

est demandée une acuité de groupe spirituelle.

Une écoute profonde reliée au Plan, 

qui inclut toute individualité comme son meilleur agent. 

 

Par le contentement nous mettons fin à un ancien cycle, 

à un bout de chemin parcouru en tant qu’humain du dernier siècle,

pour repartir plus léger et voir plus clairement un prochain pas,  

apportant une nouvelle compréhension de tous les combats. 

 

Le contentement, finalement, nous inscrit

dans le monde d'aujourd'hui, avec tous ses défis. 

Tout est imparfait dans la forme, et pourtant relié intérieurement,

et nous incite à un nouvel état d’être pour répondre à un sens plus grand.

 

La véritable paix peut alors commencer à se frayer un chemin ; 

pour façonner le monde de tous les hommes de demain.

Cela est déjà une réalité vivante, 

une réalité partagée pour tous ceux qui activement se contentent.  

 

****

 

 

écrit par MMK, inspiré d’un travail de groupe (stage été 2022)

********************